mardi 7 mars 2017

Après le soleil ...la pluie...

Merci à Mr le Goût de m'avoir remué les méninges, c'est vrai, qu'avant toute considération, c'est écrire que j'aime, alors pour éviter d'aller chercher mon pain en robe de chambre... et de sentir le pipi avec les bigoudis sur la tête..MDR, je me vois bien comme ça, je vais continuer...à mon rythme, commentaire ou pas...déjà que je tricote et que je vais à la messe...lol...c'est pas très in tout ça!!!!

Alors samedi dernier vers midi, oui, je ne mange pas le midi, une habitude du BHV qui m'est restée...suis allée m'aérer les neurones, j'ai bien fait...je ne sors pas assez de mon trou! 
Je ne suis pas allée trop loin, mais il faisait soleil avec plein de vent, marcher, marcher...c'est une bonne thérapie...surtout quand au loin à travers champs tu aperçois le Mont Saint Michel..un Juju...apercevoir des animaux curieux...c'était bien...voilà, c'est pas de la politique, lol...tout cela avait un petit air de printemps...qui n'a pas duré longtemps...depuis il pleut!!!!!!!!!!!!
tu clic pour voir plus grand il est sur la gauche tout petit.



9 commentaires:

  1. Et bien, voilà quand on demande gentiment. Merci pour les photos. C'est sympath d'avoir une ferme pédagogique à côté de chez toi. Oui, on devine le Mont dans le lointain.
    Pas bien de ne pas manger le midi. Robert mange seul, le dimanche, pendant que tu vas te promener ? Pauvret.
    ps : pour une fois, enfin presque, car, y'a quand même d'autres fois où on est sur la même longueur d'onde, je suis d'accord avec mr le goût. Quand on commence à se laisser aller, c'est qu'on ne va pas bien et que la fin est proche.
    re : tu as mal répondu. Je demandais quels étaient les petits cochons à qui je faisais allusion, ceux en chair et en os. Quoique, un cochon est aussi en chair et en os. Disons ceux qui ont un semblant d'intelligence...quoique, on dit que les cochons sont des animaux intelligents et qu'ils sont les plus proches de l'homme.
    Bises. Enfin, la tempête est tombée. Hier, vers midi, je n'étais pas trop rassurée. Chez vous, ça a dû souffler très fort aussi.

    RépondreSupprimer
  2. Sympa d'avoir de tels paysages en partant à pied de chez toi!
    Zeus n'a pas fait trop de dégâts?
    Ecrire à son rythme, selon ses envies, c'est bien!
    Des commentaires, c'est sympa, mais chacun fait comme il le sent...
    Bisous drômois

    RépondreSupprimer
  3. Tu vois lorsque tu veux, tu donnes dans la poésie bucolique.

    RépondreSupprimer
  4. Les jonquilles sont superbes et le petit lama (enfin la petite bête blanche) super attendrissant !
    Content que tu n'aies pas envie de sentir le pipi...
    Manque qu'une envie de passer à Paris prendre un café avec nous.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Heureuse de voir que tu renonces à ton coup de déprime d'arrêter ton blog. Ecrire est un plaisir très personnel en tout premier. Ensuite, si nous partageons ce n'est qu'un plus que nous rajoutons à notre propre plaisir.
    Alors pourquoi se priver de laisser courir notre imagination sur une idée, au cours d'une promenade ou toute autre raison…
    Je l'ai vu en effet au lointain sur la gauche de la photo !
    Contrairement à toi, je ne saute jamais un repas… encore moins lorsque nous étions deux !! Le repas est une sorte de rendez-vous que l'on donne à l'autre (moi maintenant je me le donne à moi même !!!) autour d'une table dressée avec plaisir pour le plaisir des yeux, puis pour le plaisir du goût.
    Ce rendez-vous est l'occasion d'échanger avec l'autre dans le calme et le contentement d'un partage.
    Rater une telle occasion alors que l'on a la chance d'être encore deux, je trouve cela dommage de s'ôter ainsi un joli moment.
    Mais à chacun(e) de ressentir la vie.
    Ta promenade a tout de même été positive pour nous qui pouvons ainsi faire de belles découvertes.

    RépondreSupprimer
  6. Tu habites un coin superbe, heureuse de te voir continuer!
    M^me s'il pleut en Normandie, tu es un petit rayon de soleil!

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de mettre le nom des 3 petits cochons. Mais, faut relire le texte. Ha, ha, ha. Dommage pour les pastilles. Ce sera pour une autre fois..

    RépondreSupprimer
  8. Ceci est un copié-collé
    Bonjour les amis,
    Un petit mot pour vous dire que je ne vous abandonne pas. Je passe lire vos billets même si je ne laisse pas de commentaire. Toujours très occupée par la paperasse et les dossiers CARSAT, MDPH, APA et maintenant A2GR. Zeus n’a pas épargné la Bretagne et lundi dernier, dans ma campagne bretonne, j’ai revécu les souvenirs de Lothar en décembre 1999 quand j’habitais encore dans les Yvelines. Des dégâts mineurs sur le portail électrique, quelques pièces se sont fait la malle, le châtaigner a tenu le coup, alors que dans le village, quelques arbres ont été déracinés, tout comme certaines toitures qui ont perdu quelques ardoises ou plaques de tôles. Impressionnant en terre, même si je suis une habituée des tempêtes sur mon île. Le fort coup de vent à l’île de BATZ était passé la veille.
    Je continue à écrire la suite des aventures de Meg, l’inspiration revenant doucement.
    A bientôt et profitez du beau temps qui ce matin tente une belle percée.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai eu tant de plaisir à lire tes souvenirs du BHV ! C'était vif, drôle et sentait le "vécu"
    C'est la raison pour laquelle j'aimerais continuer à te lire.
    Ne Me quitte pas... ne nous quitte pas (air connu !)

    RépondreSupprimer

Les trolls seront poubellisés immédiatement